Finance Economie http://www.finance-economie.com Tout sur le monde de la finance Fri, 11 Jan 2019 05:40:34 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.2.3 Comment limiter ses dépenses au quotidien et commencer à faire des économies ? http://www.finance-economie.com/comment-limiter-ses-depenses-au-quotidien-et-commencer-a-faire-des-economies/ http://www.finance-economie.com/comment-limiter-ses-depenses-au-quotidien-et-commencer-a-faire-des-economies/#respond Wed, 12 Sep 2018 14:33:18 +0000 http://www.finance-economie.com/?p=618 Souvent, on se dit qu’il est difficile de faire des économies surtout si on a tendance à être de nature dépensier. Cependant, avec ces 6 astuces, il est parfaitement possible de mettre de l’argent de côté en ayant le bon comportement au quotidien et en adoptant les bonnes habitudes.

Des petits gestes qui font économiser de l’argent

Vous aimez boire du café le matin et en prendre quand vous êtes au boulot ? Sachez que, mine de rien, votre consommation peut vous couter cher. En effet, en dépensant environ 3 euros par jours au salon du thé du coin, pour une tasse de café, cela vous fait 15 euros par semaine et jusqu’à 660 euros par an. Pour vous éviter cette grosse dépense, optez pour un thermos et concoctez votre café à la maison. Un thermos de 1 L peut servir 6 tasses chaudes et ne vous couteront que 4 euros en moyenne. Une autre pratique à prendre en compte, c’est l’utilisation des distributeurs automatiques de banque. Ils facilitent le retrait d’argent, mais sachez que plus vous revenez pour en retirez, plus vous aurez des frais. Il est également préférable d’éviter de retirer de l’argent sur un DAB d’une autre banque, car les frais seront encore plus élevés. Comme troisième astuce, lorsque vous déjeunez, pensez à préparer votre repas à l’avance et à l’emporter quand vous allez au travail. Le resto tous les jours augmentera vos charges mensuelles et n’est pas toujours bon pour la santé. Au lieu de manger au resto tous les midis, un plat fait maison vous satisfera plus et vous permettra de faire des économies.

Évitez les dépenses superflus

Vous êtes dépensier, mais vous n’arrivez pas à vous en défaire. Voyez si vous n’avez pas des dépenses superflues que vous pouvez couper pour limiter vos dépenses. Commencez pour cela, par faire un inventaire de vos abonnements. S’il y en a que vous n’utilisez plus et qui ne vous intéressent plus, mais dont le prélèvement continue au niveau de votre banque, coupez-les. Il en est de même pour les applications que vous avez sur votre ordinateur ou votre Smartphone. Ensuite, pensez à toujours vérifier votre compte bancaire. En effet, un état de découvert vous reviendra très cher surtout si la situation traine. Enfin, dans tous vos paiements, choisissez les transactions en espèce. Elles vous éviteront des frais de banque supplémentaires.

]]>
http://www.finance-economie.com/comment-limiter-ses-depenses-au-quotidien-et-commencer-a-faire-des-economies/feed/ 0
Pourquoi choisir les banques en ligne ? http://www.finance-economie.com/pourquoi-choisir-les-banques-en-ligne/ http://www.finance-economie.com/pourquoi-choisir-les-banques-en-ligne/#respond Thu, 23 Aug 2018 11:41:11 +0000 http://www.finance-economie.com/?p=616 Les banques en ligne se sont développées avec l’avènement de l’outil internet. C’est un système qui fait bénéficier d’un accès illimité à son compte bancaire et qui permet d’effectuer toutes sortes de transaction à tout moment. Il est même possible avec ce type de banque, d’avoir un œil sur ses placements et ses investissements boursiers. Mis à part ces points, d’autres avantages poussent les usagers à opter pour les banques en ligne. Mais avant de les connaitre, il est essentiel de maitriser le fonctionnement de ce type de système.

La banque en ligne, c’est quoi ?

La banque en ligne a trouvé le jour à partir de la forte concurrence entre les banques traditionnelles. Ces dernières qui, au fil des années, ne pouvaient plus répondre à certains besoins de la clientèle et qui devaient évoluer en proposant des offres plus larges et plus diversifiées. En effet, si dans une banque classique, on ne peut avoir que des offres de services basiques, avec une banque en ligne, les produits sont plus variés. On y trouve entre autres, un service de tenu de compte-courant. On peut aussi demander l’accès à des livrets épargnes. L’avantage dans ce cas, c’est la possibilité d’accéder à cette offre, à un taux élevé étant donné que les charges et frais engagés par les banques en ligne sont nettement moins importants que ceux des banques classiques. On peut également ouvrir un compte-titre tout comme souscrire à différents types d’assurance (assurance-vie et logement). Par ailleurs, comme tous les établissements bancaires, un emprunteur a la possibilité de demander un crédit ou un prêt quelle que soit sa forme, au sein d’une banque en ligne. Enfin, avec ce type d’établissement virtuel, il est possible d’accéder à une carte bancaire ou à un chéquier pour faciliter les transactions.

les points forts de ces types de banque

Les banques en ligne sont plus accessibles que les banques traditionnelles. En effet, étant un service qui a recours à internet, il est possible de bénéficier de ses offres à tout moment et n’importe où quel que soit le support digital sur lequel on veut accéder à la plateforme en ligne de l’enseigne bancaire. Par ailleurs, les tarifs appliqués par ces institutions sont très avantageux. En effet, en plus d’un service et des frais qui sont moins élevés, on peut aussi bénéficier de différents primes que ce soit à l’inscription sur la plateforme de la banque en ligne ou en parrainant des connaissances. Vous aurez également droit à une carte bleue qui sera gratuite et un service de tenue de compte qui ne vous sera pas facturé. Cela, étant donné que la gestion se fait électroniquement et qu’elle ne demande pas l’intermédiaire d’une personne physique. Enfin, tous les autres services que vous trouverez dans une banque classique sont offerts dans un service en ligne. Le tout, à moindre prix ou traité gratuitement.

]]>
http://www.finance-economie.com/pourquoi-choisir-les-banques-en-ligne/feed/ 0
Financement par capital risque: quels en sont les enjeux ? http://www.finance-economie.com/financement-par-capital-risque-quels-en-sont-les-enjeux/ http://www.finance-economie.com/financement-par-capital-risque-quels-en-sont-les-enjeux/#respond Fri, 17 Aug 2018 11:58:35 +0000 http://www.finance-economie.com/?p=679 La création d’une entreprise est un projet à long terme qui nécessite une bonne préparation, notamment en matière financière. Ce faisant, il existe une multitude de solutions, principalement le recours aux investisseurs de capital-risque. Considéré comme le mode de financement par excellence, il présente de nombreux avantages, mais comporte tout autant des inconvénients à considérer.

Pour les entreprises

Pour une entreprise, le principal intérêt de recourir au capital risque, c’est qu’elle peut fournir une source de financement facile et rapide permettant de favoriser une croissance rapide. L’entreprise aura alors plus de chance de gagner une part de marché et d’augmenter sa valeur. Par contre, qui dit recours au capital risque dit échange de propriété, c’est-à-dire que lorsqu’une personne prend le capital-risque, il n’est plus l’unique propriétaire de son affaire. En effet, il ne va pas rembourser le capital comme pour un prêt ; mais les investisseurs de capital auront alors leur mot à dire lors des prises de décisions de gestion ou autre concernant la société.

Pour les investisseurs

Pour un investisseur, le capital risque est une stratégie fortement intéressante car elle va offrir une grande opportunité de retour sur investissements. On préconisera alors les secteurs avec une grande opportunité d’expansion comme le secteur high-tech lorsqu’on investit dans le capital risque parce que là on aura fort à gagner.
Un investissement par capital-risque peut également aider à avoir un rendement plus élevé que celle des actions et des obligations etc…Cependant, comme son nom l’indique ce genre d’investissement présente des risques pour l’investisseur.
Etant donné que dans ce mode d’investissement, on préfère investir dans une société relativement jeune, le risque sera alors très énorme quant aux possibilités d’échec. Etant dans la jeunesse, cette société rencontrera peut-être des mauvaises décisions de gestion ou alors aura quelques lacunes. Le risque vient aussi des concurrents de l’entreprise car eux ils vont aussi tout faire pour garder leur part du marché. A noter que si jamais l’entreprise fait faillite, l’investisseur perdra alors la majorité sinon l’intégralité de son investissement.

]]>
http://www.finance-economie.com/financement-par-capital-risque-quels-en-sont-les-enjeux/feed/ 0
Analyse financière d’une entreprise : quels intérêts ? http://www.finance-economie.com/analyse-financiere-dune-entreprise-quels-interets/ http://www.finance-economie.com/analyse-financiere-dune-entreprise-quels-interets/#respond Wed, 08 Aug 2018 17:04:02 +0000 http://www.finance-economie.com/?p=680 Considéré comme un incontournable dans le monde de l’entreprenariat, l’analyse financière est une procédure à ne pas rater pour assurer principalement le bon fonctionnement et le développement d’une entreprise. Concernant directement les employés, les dirigeants et les actionnaires, elle tient un rôle très important. Pour les nouveaux entrepreneurs, voici un guide pour bien approfondir l’analyse financière d’une entreprise.

Fait connaître la compétitivité de l’entreprise

L’analyse financière est tout d’abord un outil de gestion. Elle aide alors les dirigeants à savoir l’état de la Société. Il s’agit d’un procédé qui utilise les documents tels que les comptes de résultat pour savoir le positionnement de l’entreprise par rapport à ses concurrents. Les indicateurs tels que les chiffres d’affaire ou les marges brutes permettant de savoir la puissance de la firme. L’analyse financière vous permet aussi d’étudier les modes d’exploitations de votre société et de prévoir la possibilité du retour sur investissement.

Assure la longévité de l’entreprise

En plus d’aider à positionner l’entreprise face à ses concurrents, l’analyse financière aide aussi à connaître la capacité de la société à faire face aux différents aléas tels que les hausses de prix, l’apparition de nouveaux concurrents. L’analyse financière s’interroge alors sur le niveau d’endettement de la firme, la conformité de sa structure avec la stratégie suivie. L’analyse financière utilise le bilan et le tableau de financement comme des indicateurs pour analyser la longévité de la société. Pour être plus précis dans le constat, celle-ci vous aide aussi à porter un regard vigilant sur l’évolution des besoins en fond de roulement ou BFR ainsi que les différents ratios. Cela va alors aider à être précis concernant la situation de l’entreprise.

Evalue le développement de l’entreprise

L’analyse financière permet de savoir le potentiel de développement de la société. Grâce à celle-ci, il est plus facile de suivre la croissance de l’entreprise. En effet, avec la rentabilité on peut savoir si l’entreprise peut se développer ou pas. Si la rentabilité est très peu, il faudra alors un apport en capitaux conséquent pour que l’entreprise survive. Mais si la rentabilité évolue, l’entreprise n’aura besoin que de ses fonds propres pour faire face aux échéances donc elle n’aura plus d’opportunité à se développer.

]]>
http://www.finance-economie.com/analyse-financiere-dune-entreprise-quels-interets/feed/ 0
Les 5 règles à savoir pour un investisseur/entrepreneur http://www.finance-economie.com/les-5-regles-a-savoir-pour-un-investisseurentrepreneur/ http://www.finance-economie.com/les-5-regles-a-savoir-pour-un-investisseurentrepreneur/#respond Wed, 20 Jun 2018 10:59:30 +0000 http://www.finance-economie.com/?p=660 Quand on arrive à l’âge adulte, on rêve tous d’investir dans un bon plan et de créer notre propre entreprise. Cependant, dans la plupart des cas, les investisseurs se plantent et leurs entreprises ne rapportent pas et finissent par couler. Cela, parce qu’ils n’ont pas suivi les règles de base de entrepreneuriat et de l’investissement. Voici 5 principes à respecter si vous voulez que votre investissement se vaille.

Le besoin et l’entrée dans une affaire

La plupart des entrepreneurs pensent que lorsqu’on veut investir et qu’on crée une affaire, l’objectif principal c’est de se faire de l’argent. Résultat : ils cherchent activement à gagner de l’argent et finissent par en perdre. Avant de se lancer dans un business, un investisseur/entrepreneur doit savoir qu’il est important de connaitre les besoins de sa cible et les besoins du marché. Ce sera à partir de là qu’il va définir comment répondre à ce besoin et ainsi, avoir une perspective de gain d’argent. En d’autres termes, avant de se lancer dans une affaire, il faut mettre de côté la recherche d’argent. En définissant les besoins, vous créerez une affaire répondant à des attentes précises du marché qui vous feront ensuite, gagner de la valeur incluant l’argent. Ensuite, il faut bien choisir où entrer, c’est-à-dire, sur quoi investir. En effet, sur chaque marché, il existe des barrières. Plus ces barrières sont importantes, plus la concurrence sera moindre. Dans les marchés où les barrières n’existent presque plus, la compétition sera rude. Pour connaitre la valeur d’entrée d’une affaire, vous devez vous poser cette question. Il s’agit de définir les étapes de production du bien ou du service sur lequel vous voulez vous positionner. Plus il y en a, plus la barrière sera importante et plus le process sera viable. Autrement, votre affaire sera trop facile et trop ponctuel pour qu’elle dure.

Le contrôle, l’échelle de l’affaire et le facteur temps

Pour qu’un investissement réussisse, vous devez assurer une étape de contrôle. Dans ce principe, il est primordial que vous joigniez les processus de production de votre affaire. Vous devez être en connaissance de chaque étape. Il est également nécessaire que vous soyez convaincu de votre service ou produit, qu’il sera même possible pour vous de l’acheter. Avec cet état d’esprit, vous pourrez faire un contrôle continu, adapter votre business en fonction du besoin du marché et en assurer le suivi. Ensuite, pensez à la mise à l’échelle de votre affaire ou à sa distribution. Dès le début, vous devez voir si vous allez vous positionner seulement dans votre quartier, viser l’international ou couvrir votre région ou le niveau national. Cela vous permettra de définir à l’avance vos profits et le gain potentiel. Et enfin, concernant le facteur temps, vous devez optimiser au maximum le temps de production. Cela vous amènera dans un futur proche à l’automatisation, la transition numérique, l’informatisation, etc. En effet, chaque seconde de perdue peut valoir beaucoup d’argents.

]]>
http://www.finance-economie.com/les-5-regles-a-savoir-pour-un-investisseurentrepreneur/feed/ 0
Les différents types de credit de banque http://www.finance-economie.com/les-differents-types-de-credit-de-banque/ http://www.finance-economie.com/les-differents-types-de-credit-de-banque/#respond Sat, 16 Jun 2018 09:27:06 +0000 http://www.finance-economie.com/?p=615 Selon les besoins du demandeur de prêt, on peut avoir plusieurs formes sur les crédits octroyés par les banques. Ces formes dépendent de l’usage du fond à emprunter, mais également, de la capacité de remboursement du demandeur et de sa situation sociale.

Les offres disponibles dans les banques

La première forme, et la plus courante des prêts octroyés par les banques, est le crédit de consommation. C’est un type de prêt à court terme et qui a pour objectif d’aider un particulier à acquérir un produit de consommation. Sa demande engage un paiement mensuel d’au moins trois mois avec un taux d’intérêt propre pour chaque banque. La particularité de ce type de prêt, c’est le besoin de verser un acompte de 15% du montant de la demande si le crédit est validé. Ensuite, il y a le crédit immobilier. Ce type de prêt peut se faire en crédit d’épargne pour un logement, un crédit habitat ou un prêt immobilier. Pour ce dernier, le contrat dispose d’une clause d’hypothèque en cas de non remboursement. On a aussi le crédit bail qui permet de bénéficier d’un prêt qui l’acquisition d’une partie d’un bien. La seconde partie sera payée par le gestionnaire du bien qui s’acquittera du paiement de manière périodique. Par ailleurs, à la fin du contrat de crédit, le gestionnaire ou le premier propriétaire peut prétendre à l’achat en totalité du bien. Dans ce cas, le contrat peut se faire sous forme de leasing ou de location-vente. Enfin, la banque peut aussi offrir une garantie à l’emprunteur. Ce qui lui permet d’avancer la caution d’un bien à louer par l’emprunteur ou d’assurer l’avancement d’une caution fiscale.

Bien choisir son crédit

Un crédit oblige l’emprunteur à rembourser avec les intérêts, le capital que la banque lui a avancé. Ce qui lui demande de bien choisir le type d’offre qui lui sied avant de contracter. Si son besoin se situe entre 300 et 75 000 euros, il serait mieux de demander un crédit à la consommation. Ce type de prêt lui permet d’acquérir des biens meubles ou un véhicule à 2 ou 4 roues. Il lui permet également de satisfaire ses besoins de vacances ou d’autres types d’activité de plaisir. S’il a besoin de plus d’argent pour l’acquisition d’un bien immobilier, il aura recourt au prêt immo. Dans ce cas, plusieurs solutions s’offrent à lui. Il y a le PTZ ou prêt à taux zéro s’il est primo-ascendant de situation modeste. On a aussi le crédit classique sur l’immobilier ainsi que le PEL ou plan épargne logement. Le montant du capital à emprunter dépendra de ce fait, du type de travaux ou d’acquisition à effectuer.

]]>
http://www.finance-economie.com/les-differents-types-de-credit-de-banque/feed/ 0
Comment sortir de la spirale de l’endettement ? http://www.finance-economie.com/comment-sortir-de-la-spirale-de-lendettement/ http://www.finance-economie.com/comment-sortir-de-la-spirale-de-lendettement/#respond Fri, 15 Jun 2018 11:46:41 +0000 http://www.finance-economie.com/?p=653 Il n’y a pas de solution miracle. Vous allez devoir faire preuve d’une grande discipline. Autrement dit, ne vous laissez pas tenter par des achats : retenez-vous. Vous serez également obligé d’être extrêmement rigoureux dans la gestion de votre budget : évitez par exemple les sorties entre amis. Réorganisez-vous afin de ne pas vous retrouver confronté à des dépenses imprévues. Pour ceux qui sont déjà plongés dans une situation catastrophique, il existe la dernière option : déposer un dossier de surendettement à la Banque de France. C’est pour éviter d’en arriver là que les quelques recommandations qui suivent vous sont proposées.

Vous êtes propriétaire : pensez à la vente à réméré

Lorsque l’on se trouve dans une situation d’endettement, il n’est plus temps de s’endetter pour rembourser les dettes que l’on a contractées auparavant. En clair, il ne sert à rien d’emprunter pour payer un précédent emprunt. C’est la raison pour laquelle le réméré est à envisager. Toutefois, procédez à cette opération en sollicitant l’accompagnement de professionnels et d’experts comme Immosafe.fr. La procédure est en effet assez pointilleuse, car elle fait intervenir des dispositions juridiques. De plus, des montants parfois importants sont en jeu. Aussi, rien ne doit être laissé au hasard.

Vous êtes locataire : négociez des délais de remboursement

Soit vous demandez des délais supplémentaires, soit vous tentez d’obtenir un remboursement en plusieurs étapes. Naturellement, les propriétaires peuvent également cumuler cette option et la vente à réméré. Que vous soyez propriétaire ou locataire, surtout, ne faites plus aucune dépense. Tout au contraire, cherchez à diminuer vos charges. Vous pouvez même envisager d’avoir deux boulots. Oui, ce n’est pas facile de venir à bout de son endettement !

Envisagez le rachat de crédit

Adressez-vous à votre banque ou à une institution de crédit pour obtenir un rachat de vos crédits actuels. Là également, une fois que le rachat est effectué, ne faites plus aucune dépense et contrôlez minutieusement votre budget.

]]>
http://www.finance-economie.com/comment-sortir-de-la-spirale-de-lendettement/feed/ 0
Un prêt bancaire c’est quoi et comment fonctionne-t-il ? http://www.finance-economie.com/un-pret-bancaire-cest-quoi-et-comment-fonctionne-t-il/ http://www.finance-economie.com/un-pret-bancaire-cest-quoi-et-comment-fonctionne-t-il/#respond Fri, 09 Feb 2018 13:00:17 +0000 http://www.finance-economie.com/?p=617 Par définition, un prêt octroyé par une banque est le fait pour un établissement bancaire de mettre à la disposition d’une personne morale ou physique, un capital financier qui doit être remboursé et sur lequel sont appliqués des intérêts. Ce prêt ou crédit est une offre de la banque en vue d’aider ses clients dans un projet personnel ou professionnel, mais aussi, à épargner.

Principe du prêt bancaire

Le prêt bancaire permet à une banque d’avancer un montant précis à un emprunteur. En octroyant la somme demandée, la banque va obliger l’emprunteur à rembourser son emprunt à une date précise et en respectant une mensualité fixe. Le remboursement du capital est rajouté d’un taux d’intérêt qui constitue les frais et la rémunération de la banque sur le crédit. L’objectif dans ce cas, c’est d’offrir au demandeur de prêt, un montant qui l’aidera dans ses projets, mais qui va également le lier à un contrat de remboursement avec l’établissement bancaire. Par ailleurs, il revient à l’emprunteur de définir et de déterminer à l’avance le montant du capital dont il aura besoin. Ainsi, le crédit peut avoir la forme d’une garantie au niveau de la banque. Il peut également permettre l’ouverture de toutes sortes de prêt (caisse, revolving, etc.) ainsi que la possibilité d’être à découvert.

Fonctionnement d’un prêt bancaire

Sur un crédit octroyé par une banque, une durée est appliquée. Cette dernière peut être à court terme. Son remboursement ne durera alors que quelques jours ou quelques semaines. Généralement, un crédit d’une durée courte ne dépasse pas les 2 ans et peut même être contracté sur une période de 3 à 6 mois. Pour un prêt à moyen terme, cette durée est d’un maximum de 7 ans. S’il est à long terme, il peut atteindre 20 ans comme sur les prêts immobiliers. On notera également que sur les crédits de caisse, la durée n’est pas déterminée. Pour ce qui est de l’amortissement, la mensualité peut être constante. Dans ce cas, le remboursement de la somme empruntée se fait progressivement avec un montant à verser par mois, qui sera le même jusqu’à la fin du contrat. Cependant, au début, l’emprunteur aura à payer un intérêt majoré et vers la fin du contrat, un capital majoré. Cet amortissement peut également avoir une mensualité dégressive. Le montant à payer par mois sera toujours le même, mais on notera une diminution progressive du taux d’intérêt appliqué. Enfin, pour l’amortissement in fine, le remboursement de la mensualité ne consiste qu’au paiement de l’intérêt appliqué au crédit. L’emprunteur ne rendra le capital qu’à la fin du contrat.

]]>
http://www.finance-economie.com/un-pret-bancaire-cest-quoi-et-comment-fonctionne-t-il/feed/ 0
Business en ligne : que signifient les termes SEM, SEO et SEA ? http://www.finance-economie.com/business-en-ligne-que-signifient-les-termes-sem-seo-et-sea/ http://www.finance-economie.com/business-en-ligne-que-signifient-les-termes-sem-seo-et-sea/#respond Tue, 06 Feb 2018 11:46:30 +0000 http://www.finance-economie.com/?p=610 Vous avez un site marchand et souhaitez améliorer votre présence en ligne ? Sachez que vos clients potentiels n’arriveront pas par hasard sur votre site Web. Il existe des millions et des millions de sites e-commerce. Seuls ceux qui sont bien référencés restent visibles par les internautes. Diverses stratégies de référencement s’offrent à vous. On les regroupe sous l’acronyme SEM signifiant Search Engine Marketing. Le SEM englobe donc toutes les techniques marketing utilisées dans le but d’améliorer votre présence en ligne. Qu’en est-il des autres acronymes SEO et SEA ?

SEO ou Search Engine Optimization

SEO représente l’ensemble des stratégies mises en places afin d’optimiser le référencement naturel de votre site. Cela fait donc partie du SEM.  Cette technique consiste à améliorer le classement d’un site dans les résultats naturels des moteurs de recherche. En général, les stratégies SEO se basent sur deux grands piliers, dont le SEO on page d’un côté, et le SEO off page de l’autre. Le premier consiste à mieux référencer un site en optimisant son contenu. Le second rassemble les techniques effectuées en dehors (off) du site qui permettent d’améliorer son positionnement sur le moteur de recherche (le netlinking par exemple).

SEA ou Search Engine Advertising

Tout comme le SEO, le SEA est une autre stratégie SEM. Mais cette fois, il s’agit d’une stratégie de référencement payant sur Google Adwords. Cette stratégie de référencement consiste à afficher des liens sponsorisés sur des pages de recherche lorsque les internautes tapent lors de leurs recherches les mots-clés que vous avez achetés. Ce qui différencie aussi le SEA du SEO est que le second permet d’avoir des résultats instantanés. Vous choisissez les bons mots-clés et définissez le budget que vous souhaitez allouer à la promotion de votre site internet. L’aide d’une agence adwords vous serait d’une grande utilité dans la mise en place de votre stratégie SEA. Si vous vous adressez par exemple à Junto, notre agence adwords préférée, vous aurez une campagne Adwords bien paramétrée. L’apprentissage de l’outil AdWords est en effet long pour obtenir des résultats efficaces. En cas d’erreurs, vous devez tout refaire en cours de route. Ce qui vous fera perdre non seulement du temps, mais aussi de l’argent. Travailler avec une agence Adwords vous évite ces soucis et vous assure des résultats conformes à vos objectifs.

]]>
http://www.finance-economie.com/business-en-ligne-que-signifient-les-termes-sem-seo-et-sea/feed/ 0
Quelques informations que vous devez recevoir d’un établissement de crédit http://www.finance-economie.com/quelques-informations-que-vous-devez-recevoir-dun-etablissement-de-credit/ http://www.finance-economie.com/quelques-informations-que-vous-devez-recevoir-dun-etablissement-de-credit/#respond Fri, 06 Oct 2017 15:51:49 +0000 http://www.finance-economie.com/?p=586 Pour éviter les mauvaises surprises, les regrets, et surtout, l’endettement, ne vous précipitez pas à l’aveuglette sur la première offre de crédit à la consommation qui vous est présentée. Informez-vous au préalable sur vos droits et les devoirs de l’établissement de crédit. Dans cet article il est question de vous indiquer les informations que la banque doit vous fournir. Il s’agit ici d’une obligation légale.

Le droit de rétraction vaut également dans le crédit à la consommation

Il est désormais possible d’avoir un prêt d’argent rapide si vous vous retrouvez avec un besoin urgent de liquidité. Cette rapidité est le résultat d’un réaménagement des procédures afin d’accélérer l’examen du dossier de demande de prêt. Notamment, les enquêtes sur la situation personnelle et financière sont supprimées. S’il est vrai que la loi autorise une institution de prêt à récolter auprès de vous des informations vous concernant qui soient susceptibles de l’aider dans l’appréciation de votre état financier, dans le même temps, elle l’oblige à vous communiquer une série de données bien spécifiques. Cette phase d’information est censée vous aider pour faire valoir ou non votre droit de rétractation. La première information que la banque doit vous présenter, ce sont les risques auxquels vous serez susceptibles d’être confronté après avoir contracté un crédit.

Les différents types d’information (liste non exhaustive)

Tout d’abord, en cas d’une souscription à une assurance, la banque a l’obligation de vous indiquer le coût approximatif du contrat d’assurance. La loi demande à ce que l’information soit accompagnée d’un exemple pratique faisant intervenir des montants mensuels exprimés en euros. La loi impose également au prêteur de fournir les informations chiffrées suivantes : le montant du crédit et le montant total que vous allez rembourser, le montant des frais de dossier, la durée du contrat, le nombre de mensualités (ou des échéances de remboursement sur lesquelles celui-ci est ventilé), les pénalités financières lorsque la mensualité n’est pas respectée, le taux annuel effectif global (TAEG).

]]>
http://www.finance-economie.com/quelques-informations-que-vous-devez-recevoir-dun-etablissement-de-credit/feed/ 0