Quelques informations que vous devez recevoir d’un établissement de crédit

Quelques informations que vous devez recevoir d’un établissement de crédit

29
0

Pour éviter les mauvaises surprises, les regrets, et surtout, l’endettement, ne vous précipitez pas à l’aveuglette sur la première offre de crédit à la consommation qui vous est présentée. Informez-vous au préalable sur vos droits et les devoirs de l’établissement de crédit. Dans cet article il est question de vous indiquer les informations que la banque doit vous fournir. Il s’agit ici d’une obligation légale.

Le droit de rétraction vaut également dans le crédit à la consommation

Il est désormais possible d’avoir un prêt d’argent rapide si vous vous retrouvez avec un besoin urgent de liquidité. Cette rapidité est le résultat d’un réaménagement des procédures afin d’accélérer l’examen du dossier de demande de prêt. Notamment, les enquêtes sur la situation personnelle et financière sont supprimées. S’il est vrai que la loi autorise une institution de prêt à récolter auprès de vous des informations vous concernant qui soient susceptibles de l’aider dans l’appréciation de votre état financier, dans le même temps, elle l’oblige à vous communiquer une série de données bien spécifiques. Cette phase d’information est censée vous aider pour faire valoir ou non votre droit de rétractation. La première information que la banque doit vous présenter, ce sont les risques auxquels vous serez susceptibles d’être confronté après avoir contracté un crédit.

Les différents types d’information (liste non exhaustive)

Tout d’abord, en cas d’une souscription à une assurance, la banque a l’obligation de vous indiquer le coût approximatif du contrat d’assurance. La loi demande à ce que l’information soit accompagnée d’un exemple pratique faisant intervenir des montants mensuels exprimés en euros. La loi impose également au prêteur de fournir les informations chiffrées suivantes : le montant du crédit et le montant total que vous allez rembourser, le montant des frais de dossier, la durée du contrat, le nombre de mensualités (ou des échéances de remboursement sur lesquelles celui-ci est ventilé), les pénalités financières lorsque la mensualité n’est pas respectée, le taux annuel effectif global (TAEG).

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY